Voyageurs

70 ans, c’est l’expérience.

La RATP, c’est Paris.

On ne se pose pas la question de prendre un autre moyen de transport.

Irène : avec l’automatisation de la ligne 1, j’appréhendais de prendre un métro sans conducteur.

Hélène : quand j’avais 12-13 ans, j’habitais en banlieue. Prendre le métro, c’était un autre monde, le monde des adultes. Ça m’impressionnait, c’était l’aventure, ces odeurs, ces bruits, ces longs couloirs.